Aller au contenu principal

FAQs

 Home/ FAQs

Questions fréquemment posées

  • Qu'est ce qu'un agent général d’assurances ?Open or Close

    L’agent général représente dans son secteur géographique une société d’assurances. Il engage celle-ci :
    - en vendant des contrats d’assurance à ses clients ;
    - en recevant le paiement des cotisations d’assurance et les déclarations de sinistre ;
    - en versant des indemnités aux assurés à la suite d’un sinistre.
    L’agent général est rémunéré à la commission.

  • Qu'est qu'un Assuré ?Open or Close

    Personne dont la vie, les actes ou les biens sont garantis par un contrat d’assurance.
    Exemples : personne dont les biens sont indemnisés, dont la responsabilité est couverte, qui reçoit une indemnité en cas d’incapacité de travail…

  • Qu'est ce qu'une police d'assurance?Open or Close

    Une police est une preuve matérielle du contrat passé entre l’assureur et l’assuré. La police d’assurance matérialise l’accord des deux parties, l’assureur et l’assuré, signataires du contrat.

  • Qu'est ce qu'une Valeur agrééeOpen or Close

    c'est une valeur d’assurance déterminée par contrat. Il est possible de faire garantir certains objets de valeur (tapis, tableaux, bijoux) pour leur montant exact. Pour que cette valeur soit agréée, elle doit avoir été préalablement établie par un expert et acceptée par la société d’assurances.

  • Qu'est ce qu'un courtier d’assuranceOpen or Close

    il est Inscrit au registre du commerce, le courtier propose les contrats d’assurance de différentes sociétés. Il représente ses clients, les conseille, négocie avec les sociétés d’assurances de son choix ou sélectionnées par ses clients et les assiste pour le règlement des sinistres. Il est, en principe, rémunéré à la commission.

  • Qu'est ce qu'une déchéanceOpen or Close

    Perte du droit à obtenir une indemnisation prévue dans le contrat.
    Par exemple, il peut y avoir déchéance lorsque l’assuré n’a pas respecté les obligations du contrat après un sinistre (qu’il l’a déclaré trop tard et que, de ce fait, l’assureur a subi un préjudice).